Enfin le grand jour

Faites vivre votre passion, elle vous réchauffera quand le monde deviendra froid. (Citation amérindienne)

Me voilà prête pour vivre mon premier cours de peinture à l’acrylique. Oui, oui! Vous avez bien lu! Je vous entend penser, vous êtes surpris? Je ne connais rien à ce médium. J’aurais pu apprendre par moi-même mais je préfère la méthode rapide. Le cours m’apportera la bonne façon de peindre, quelques trucs aussi. J’aimerais aussi apprendre l’huile si c’est possible dans le même cours.

Alors me voilà comme l’enfant à son premier jour d’école, j’ai hâte de voir comment ça fonctionne. J’arrive quinze minutes plus tôt, je suis la dernière arrivée. Les autres sont déjà installés et en action. C’est pas comme l’école! La prof m’explique qu’elle ouvre le local plus tôt et les gens s’installent à leur rythme. Je me prend un chevalet et me trouve un coin pour travailler. Je suis la petite nouvelle parmi la gang. Les présences se prennent, on détermine la date de la collation à apporter pour tout le monde, la mienne est le 26 novembre puis la prof se promène d’une à l’autre en nous conseillant ou en nous encourageant . Moi, je me prépare à calquer mes repères, elle m’arrête, pas question de faire ça, tout le monde trace à la main. Eurk! Ça doit faire quarante ans que je n’ai pas dessiné à la main. Mais c’est comme le vélo, ça revient en pratiquant.

Je ne décrirai pas le modèle de ma toile puisque c’est une demande de Kayla et qu’elle veut avoir la surprise mais laissez-moi vous dire que je rush en masse pour le dessin.

Dans le prochain cours, ma prof m’expliquera l’abc des couleurs et le fonctionnement du cercle chromatique. Voilà ce que je veux aller chercher en suivant ce cours. Le cours me passionne, j’ai déjà hâte au prochain. J’ai rapporté ma toile pour finir le dessin au crayon. Je veux être prête à peindre.

Je n’ai que peu de temps à consacrer à mon hobby car j’ai reçu, de ma cliente de Québec, une deuxième échelle de croissance. Le modèle est un défi puisque j’ai à dessiner le portrait de sa petite-fille de un an, puis la représenter à l’âge de six et, voilà le plus difficile, l’imaginer en ado. Un projet intéressant!

Du pain sur la planche pour les semaines à venir.

À la r’voyure pour la suite …

Publicités

A propos Le blog de Lise

Native de Brossard, je suis mariée à Sylvain et mère de Sébastien et Isabelle. Kaylas et Thomas viennent agrandir l'arbre généalogique. Érica s'unit à Sébastien; Ugo et son fils Simon se joingnent à Isabelle et agrandissent notre famille. J'aime la musique, la peinture sur bois, la lecture, les amis
Cet article a été publié dans Sujets variés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Enfin le grand jour

  1. Jeanne Perron dit :

    WOW Lise que tu as du talent !
    Et en plus tu le développes en suivant d’autres cours !!! Et tu as une autre commande !!!! Ça veut tout dire, tu es une artiste, une vraie ! Continue, c’est un beau passe-temps !!!
    FÉLICITATIONS !!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.